+33 (0)4 78 56 79 38 contact@adnucleis.com
Adnucleis devient partenaire commercial de MIKROGEN GmbH !

Adnucleis devient partenaire commercial de MIKROGEN GmbH !

Adnucleis a l’immense plaisir de vous annoncer son nouveau partenariat avec MIKROGEN GmbH.

En effet, nous avons participer au training 2023 dans les locaux de MIKROGEN à Munich.

A cette occasion nous avons eu la chance d’être entouré de tous les partenaires Monde MIKROGEN, Une team commerciale enthousiaste et très investie avec qui nous avons partagé nos tips, nos succès et nos ambitions à venir et bien plus encore !

Adnucleis devient distributeur exclusif en France des produits PCR CE/IVD MIKROGEN en Santé humaine.

ADNUCLEIS et MIKROGEN sont partenaires et complémentaires : les kits CE/IVD MIKROGEN renforcent nos propositions sur le marché de la PCR et nous travaillons dès aujourd’hui, à l’intégration de nouveaux modules au sein de notre robotique PCR afin de répondre aux besoins d’une robotique de plus petit débit, actuellement non présente au catalogue MIKROGEN.

Un grand merci à MIKROGEN pour son accueil professionnel mais également convivial et chaleureux : ces 3 jours nous ont permis de comprendre parfaitement l’esprit de cette belle entreprise, une entreprise que nous sommes fière de représenter en France.

Merci également à tous les autres distributeurs pour leur accueil et intégration ainsi que pour la qualité de nos échanges.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des invitations à nos webconférences et web formations scientifiques

Sélectionnez vos thèmes

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Sommet d’or 2023 pour Adnucleis et Solu’Nature!

Sommet d’or 2023 pour Adnucleis et Solu’Nature!

Adnucleis et Solu’Nature reçoivent le mercredi 4 octobre au Sommet de l’élevage, le Sommet d’or 2023 pour une solution élaborée en collaboration depuis 3 an : le PathoBeeFull+

Cette solution préventive, constituée d’un bilan qPCR PathoBee et d’une solution à base de minéraux et d’oligo-éléments BeeFull +, a pour intérêt de prévenir et de soutenir le système immunitaire des abeilles avant l’hiver pour éviter la mortalité des colonies au printemps.

Depuis des années, les effets délétères des pesticides ont été la seule explication à la mortalité des abeilles et le remplacement des reines, l’unique réponse au problème.

Or, Gilles Grosmond, vétérinaire expert, a constaté en étudiant de manière analytique les colonies d’abeilles, que les attaques virales, bactériennes et parasitaires constituaient également une voie à ne pas négliger : En effet, de nombreuses analyses PCR effectuées par Adnucleis, ont montré que les essaims étaient porteurs de germes, plus ou moins pathogènes et plus ou moins virulents. Ces pathogènes ne sont pas forcément la cause de leur mortalité, mais ils jouent un rôle sur leur comportement au sein de la ruche et désorganise l’ensemble de la colonie jusqu’à son complet effondrement.

L’analyse PCR Pathobee proposée par notre entreprise est une analyse qui permet de détecter l’ADN/ARN des virus, bactéries, parasites (…), de les quantifier et de les spécifier. Cette quantification nous donne alors une idée claire de l’état d’infection d’une ruche (et de l’élevage au complet car les ruches adjacentes à la ruche contaminée seront, elles aussi, contaminées).

A la suite de cette analyse, Solu’Nature, entreprise de traitements et soins à base de produits naturels, a élaboré un « cocktail » de probiotiques, oligo-éléments et minéraux dont le but est de booster le système immunitaire de l’abeille pour lui permettre de résister aux attaques virales, bactériennes et parasitaires pour pouvoir passer l’hiver et reprendre son « travail » l’année suivante.

Cette technique, préventive et non curative, a pour but d’éviter les cures d’antibiothérapies et autres traitements systématiquement proposés et de fonctionner de manière différente : Jusqu’à présent, les apiculteurs effondrés par ce phénomène de mortalité bien trop important n’ont que peu de recours. En général, ils remplacent les reines chaque année pour éviter l’effondrement de la colonie et lui donner une nouvelle vigueur. Malheureusement, ces reines, souvent en provenance de pays étrangers, ramènent avec elles tout un panel de nouveaux pathogènes, contre lesquels les abeilles ne pourront pas lutter.

PathoBeeFull+ est une solution en complète adéquation avec les nouvelles techniques de traitements: ciblées, quantifiées, préventives et le plus naturelles possibles pour une agriculture durable.

Solu’Nature et Adnucleis vous invitent à participer à notre conférence technique, suivie d’une conférence de presse le vendredi 6 octobre 2023, de 10h à 12h, au Sommet de l’Elevage, Grande Halle d’Auvergne à Clermont Ferrand, afin de vous faire part l’ensemble de nos travaux effectué ces 3 dernières années ainsi que les enjeux d’un traitement analytique et préventif des ruches pour diminuer drastiquement la mortalité des abeilles.

Pour venir, il vous suffit de vous inscrire en répondant au formulaire ci-dessous :

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des invitations à nos webconférences et web formations scientifiques

Sélectionnez vos thèmes

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Adnucleis au sein de l’armée: pourquoi et comment?

Adnucleis au sein de l’armée: pourquoi et comment?

La pandémie de Covid nous a finalement été d’une aide précieuse pour mettre à jour les dysfonctionnements de notre système de santé et ceux de nos entreprises pharmaceutiques, mis à rude épreuve par une demande massive, véloce et mondiale.

Nous connaissons tous aujourd’hui les différentes problématiques qui sont nées de cette pandémie, inutile d’en faire mention une nouvelle fois : aurions-nous pu faire mieux ? faire différemment ?

La question n’est pas là. Quelles sont nos pistes de réflexions pour être plus efficaces et plus autonomes si cela devait recommencer ?

Ce mardi 3 juillet nous avons été invités par le cluster EDEN à son Assemblée Générale, cluster français au service des PME de la Défense-Sécurité-Sureté. C’était pour nous une belle occasion de rencontrer, discuter et faire le point sur les projets et stratégie de l’association.

En quoi Adnucleis peut-il œuvrer pour la sécurité et la sureté de la France ?

Nous avons plusieurs axes de réponse :

Nous développons la PCR depuis 15 ans aujourd’hui et nous sommes en capacité de créer des stocks de kits PCR temps réel « open » pour palier au besoin massif de kits en cas de nouvelle pandémie. Ces kits sont l’ensemble des réactifs nécessaires à la réalisation de l’analyse PCR temps réel, analyse que tout le monde connait aujourd’hui pour en avoir fait l’expérience lors de la pandémie. La PCR temps réel étant une analyse quantitative affichant les meilleures performances en termes de sensibilité et de spécificité, elle sera sans doute parmi les méthodes d’analyses utilisées en cas de nouvelle problématique de contamination.

Au démarrage de la pandémie, les fournisseurs de kits européens, incapables de faire face à la demande, et devant suivre les protocoles stricts de qualité et de validation cliniques propres à la réglementation européenne, ont été dépassés par une concurrence d’Asie. Ces derniers ont pu passer pour des raisons d’urgence, et, ayant bénéficiés d’échantillons cliniques en primeur, ont pu prendre le marché d’assaut.

Une PME a clairement du mal à exister au milieu des grands groupes. C’est un fait. Sauf à être leurs sous-traitants. En revanche, nous avons une capacité de réorganisation et d’adaptation exceptionnelle et les clusters, toutes filières confondues, en ont bien conscience.

En revanche, nous avons été confrontés à des difficultés inédites : l’approvisionnement d’échantillons de COVID pour effectuer nos tests et nos validations cliniques (indispensables pour mettre notre kit sur le marché). Kit que nous avons fabriquer selon la norme 13485 et déclarés à l’ANSM.

Le second axe que Adnucleis a développé et qui pourrait avoir un intérêt dans la filière Défence-Sécurité-Sureté est notre robot, « mini-lab qPCR » : Le Séquence Pro est un robot qui réalise l’analyse PCR temps réel dans son intégralité (extraction, purification et amplification) – ce que ne font pas les autres robots- et délivre ses premiers résultats en 1h, de manière spécifique et quantitative. Les méthodes culturales, méthodes traditionnelles de référence encore aujourd’hui, nécessitent 3 à 15 jours pour délivrer ses premiers résultats.

Ce robot est positionnable partout dans le monde et simple d’utilisation : il ne nécessite pas de personnel formé à la biologie moléculaire. Au sein de l’armée, il pourrait être précieux à la santé des militaires, au front ou dans les espaces confinés tels que les sous-marins ou les navires de guerre, là où une contamination, aussi petite soit-elle, peut faire des ravages.

C’est dans ce cadre que Adnucleis se positionne au sein des organisations militaires, tel que le CLUSTER EDEN dont nous avons fait la connaissance cette semaine et dont nous remercions l’aide précieuse et l’accueil jovial. Les discussions enrichissantes et les échanges instructifs, remontés jusque dans les hautes sphères de l’administration, permettront, sans aucun doute de faire évoluer les choses pour les PME.

Virginie Morel, communication et marketing chez Adnucleis

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des invitations à nos webconférences et web formations scientifiques

Sélectionnez vos thèmes

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Adnucleis au Bénin? Et pourquoi pas!

Adnucleis au Bénin? Et pourquoi pas!

Ce mardi 20 juin 2023, Adnucleis est invité par la CCI Lyon Métrople, Team France export et BpiFrance à participer au Roadshow France 2023 : Osez le Bénin ! La terre des opportunités.

Terre d’opportunités, cela semble, en effet, être le cas!

La délégation béninoise constituée pour l’essentiel de professionnels du secteur public, sont venus nous présenter la « GDIZ », Glo-Djigbé Industrial Zone, un espace de 1640 ha (possiblement beaucoup plus dans les années à venir), dédié à l’investissement international dans tous les secteurs industriels.

Pour rappel, le Bénin est aujourd’hui un pays stable, démocratique, dirigé par le président de la République Patrice Talon. « Le programme d’action du gouvernement a pour objectif de transformer de façon structurelle l’économie béninoise, (…) avec un programme ambitieux basé sur le développement de plusieurs secteurs dont le secteur agricole et la transformation des produits agricoles » béninois que sont prioritairement, le coton, le cajou, le karité, le soja bio, l’ananas et l’anacarde.

Fini les aller-retours des produits bruts transformés en Asie par d’autres : le Bénin veut transformer lui-même ses matières premières de qualité et les commercialiser en Europe et aux Etats-Unis par ses propres moyens mais aussi en impliquant de grandes entreprises internationales sur leur sol afin d’importer techniques et savoir-faire, former une population jeune et dynamique sur place et donner au Bénin les moyens de devenir un grand pays d’Afrique.

Les promesses faites par la délégation sont très alléchantes : exonération totale des droits et taxes d’entrée en période d’installation, exonération totale des droits d’entrée à l’exception des taxes et prélèvements communautaires en phase d’investissement, des avantages douaniers, des avantages fiscaux, des avantages sociaux grâce à un ensemble de procédures simplifiées et des bureaux d’accueil pour l’aide à l’implantation de nos entreprises et bien d’autres avantages.

Tout est prévu pour une installation simple et efficace et suite aux discussions diverses et variées, entretenues avec d’autres entreprises invitées, cela semble être le cas : Mme Franca Sornin, fondatrice et directrice de Alliance Actions Afrique, qui connait parfaitement ce pays et y travaille depuis de nombreuses années a noté un réel changement depuis l’arrivée du Président de la République, une évolution rapide et incontestable des mentalités au Bénin, une sécurité et une stabilité qui laisse entrevoir de belles perspectives pour ce pays.

Plusieurs voix se sont tout de même élevées au milieu de l’assemblée : certains ont déjà essayé d’implanter une filière au Bénin et se sont retrouvés dans un méandre de problèmes administratifs. D’autres trouvent l’installation d’une concurrence déloyale qui met en péril les industries/PME du Bénin…

La délégation a répondu avec calme, honnêteté, détermination et bienveillance à chacune des questions posées : « cela ne fait que 7 ans que nous œuvrons pour que notre pays grandisse de manière pérenne. Le changement est structurel, il nous faut un peu de temps pour répondre à toutes les problématiques qu’impliquent autant de transformations, mais nous croyons en notre projet, en la stabilité de notre gouvernement malgré une nouvelle élection dans 2 ans, nous sommes convaincus que nous sommes sur le bon chemin et que, bien qu’ayant été pris pour des fous au début du mandat du président, des gens prétentieux qui voulaient faire changer les choses en profondeur mais qui ne pourront pas y arriver, la population au Bénin voit bien que ce que nous faisons est positifs et les mentalités bougent. »

Il est vrai que leur détermination à transformer leur pays en profondeur a touché toute l’assemblée, plusieurs fois applaudie.

Des voix, souvent féminines -mais pas que- ont mis le doigt sur les droits et protections des travailleurs au Bénin ainsi que sur la transition énergétique et la protection de l’environnement. Le Bénin semble en phase avec ces questions, ils savent que pour devenir un pays qui compte dans le monde, il leur faudra suivre les directives mondiales : Ils protègent leurs forêts, s’engagent dans des entreprises durables et font respecter la loi concernant les travailleurs afin que les investisseurs puissent croire en leur futurs investissements.

Pour Adnucleis, déjà présent en Afrique, l’idée de s’implanter durablement au Bénin fait son chemin : c’était une destination à laquelle nous n’avions pas pensé et cette journée d’échanges et de présentations se solde avec de belles idées, de belles rencontres et une envie certaine de venir faire un tour dans ce pays.

En effet, spécialisé dans la recherche de pathogènes par PCR temps réel, notre entreprise peut répondre à de multiples problématiques présentes en Afrique comme ailleurs: la sécurité alimentaire, l’assistance dans la prise de décisions rapides en santé humaine, la vigilence et l’auto-contrôle dans le domaine de l’environnement (recherche de pathogènes dans l’eau, de métaux lourds…) et de la santé animale. Notre robot SEQUENCE PRO, “mini-lab qPCR”, qui permet de faire l’analyse PCR temps réel dans son intégralité, avec une intervention humaine non qualifiée et limitée au pré-traitement simple et au dépôt de l’échantillon dans l’appareil, est un robot compact qui doit être disponible pour les pays d’Afrique. Le Bénin pourrait être une belle opportunité pour répondre à nos besoins comme à ceux des pays de la CEDEAO.

Merci à l’équipe de la CCI Lyon métropole, Team France Export et BpiFrance, entre autres, d’avoir organisé ce roadshow très intéressant. Toujours aussi investis dans leur aide à promouvoir l’export et les échanges internationaux quel qu’ils soient, leur travail et leur accompagnement nous est précieux.

Le roadshow continu sa route en France : la délégation se présente toute cette semaine dans plusieurs villes (après Marseille, Lyon et Paris, ils seront à Rennes, Nantes et Louviers), n’hésitez pas à les rencontrer.

Virginie Morel, responsable communication et marketing Adnucleis

NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir des invitations à nos webconférences et web formations scientifiques

Sélectionnez vos thèmes

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.