Loading...

Kit Coxiella burnetii

384,00

Réactif de rt-PCR 96 réactions pour la détection de Coxiella burnetii (gène is111a)

Description

Coxiella burnetii est la bactérie responsable de la fièvre Q. Coxiella burnetii a d’abord été nommée Rickettsia burnetii mais elle a été plus récemment exclue de l’ordre des rickettsiales.
Coxiella burnetii appartient à la subdivision gamma de la classe des protéobactéries. C’est un coccobacille pléomorphe sporulé Gram négatif. Cet organisme est un agent pathogène intracellulaire obligatoire qui termine son cycle de développement dans le phagolysosome (1-2). Il peut exister sous deux formes différentes:
1) une variante à petite cellule, caractérisée par un centre, opaque aux électrons, constitué de filaments nucléoïdes condensés;
2) une variante à grande cellule, moins opaque aux électrons, qui est la forme intracellulaire métaboliquement active (3-4).
Coxiella burnetii est retrouvée dans le monde entier, surtout en milieu rural. Le réservoir primaire est constitué par les bovins, chèvres et moutons mais également, dans une moindre mesure, par les chats et les chiens. Les animaux infectés transmettent la bactérie par le placenta, les urines, les fèces et le lait. Les personnes en contact avec le bétail sont donc les plus exposées, de même que le personnel de laboratoire. La transmission entre humains est probablement rare. Après une incubation d’une à trois semaines, l’infection peut se révéler être : asymptomatique dans 60% des cas, aiguë (environ 40%) et beaucoup plus rarement chronique (0,2%). Les manifestations habituelles de la fièvre Q aiguë sont une fièvre élevée, parfois prolongée, des céphalées importantes, des myalgies ainsi qu’une asthénie. Les atteintes viscérales les plus fréquentes sont la pneumopathie atypique et l’hépatite granulomateuse. Beaucoup plus rarement peuvent être observées des péricardites, des méningoencéphalites et des myocardites qui peuvent menacer le pronostic vital (5).

Espèce : Canin/félin/ruminants ; Matrice : Sang

Chimie : Taqman

Référence : HQS_FQ-tqm

Pour télécharger la notice d’utilisation, merci de vous connecter ou de créer un compte.

Conserver à -20°C +/-3°C à réception (stable 6 mois)
Après première utilisation, conserver à +4°C +/-3°C durant 2 mois maximum.

Bibliographie

(1) Brouqui, P., Marrie, T., & and Raoult, D. (2007). Coxiella. In P. R. Murray (Ed.), Manual of Clinical Microbiology (9th ed., pp. 1062-1069). Washington, D.C.: ASM Press.
(2) McCaul, T. F. (1991). The development cycle of Coxiella burnetii. In J. C. Williams, & H. A. Thompson (Eds.), Q fever: The biology of Coxiella burnetii (pp. 223-258). Florida: CRC Press.
(3) Angelakis, E., & Raoult, D. (2010). Q Fever. Veterinary Microbiology, 140(3-4), 297-309.
(4) Olson, J. G., Jones, F. R., & Blair, P. J. (2006). Coxiella burnetii. In S. H. Gillespie, & P. M. Hawkey (Eds.), Principles and practice of clinical bacteriology (2nd ed., pp. 457-462). England: John Wiley & Sons.
(5) http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=781