ADNucléis réalise des analyses de minéraux, métaux lourds, oligo-éléments sur des échantillions issus de produits alimentaires, d’eaux, d’origine animale.

Ce type d’analyses se fait par spectrométrie de masse à plasma à couplage inductif. Cette technique analytique sensible permet de séparer, identifier et quantifier les éléments constitutifs d’un échantillon en fonction de leur masse.

Les domaines d’application sont:

  • l’Environnement: pollution des eaux et des sols
  • l’Agro-alimentaire: analyse des aliments
  • l’Elevage/ les animaux: bilan métabolique (à partir de poils)

L’appareil utilisé est un ICP de marque AGILENT™  modèle 7800.

spectromètre de masse

Comparatif de méthodesiMetal CheckupProfil métabolique
ÉchantillionsAnalyse de poils, de laine ou de soiesAnalyse sanguine
Historique– 4 références bibliographiques
dont 3 à charge.
– Références anciennes (1957-1972-1987-2013).
– Nombreuses publications par des chercheurs ou vétérinaires.
– Informations largement diffusées
par les fabricants de bolus.
Paramètres
mesurés
Systématiquement :
– 7 minéraux
– 9 oligo-éléments
– 7 polluants
– Forme classique = 5 oligo-éléments
– En option = 2 à 4 minéraux
Contenu des
paramètres
mesurés
Protocole de prélèvement rigoureux + laboratoire compétent

Bilan des minéraux et des oligoéléments
assimilés au cours des
deux derniers mois.
– Images à l’instant T : fluctuations
journalières, voire nycthémérales.
– Une pathologie intercurrente peut
modifier le résultat, ex : une infection du pied modifie les informations relatives au cuivre.
Sensibilité– L’analyse permet de repérer un changement alimentaire de moins
de 15 jours.
– Méthode d’analyse beaucoup plus
sensible que celles pratiquée sur le
lait.
Hypersensibilité qui complique
l’interprétation des analyses
individuelles.
Intérêt de ces
analyses
– Prélèvements effectués par l’éleveur
ou un conseiller en élevage.
– Interprétation des résultats par un
technicien chargé d’un audit d’élevage.
– Prélèvements effectués par le
Vétérinaire.
– Interprétation des résultats par le
vétérinaire et propositions trop
souvent limitées à l’usage de bolus
d’oligo-éléments.
Place de ces
analyses dans
l’élevage
– Méthode très souvent critiquée par
des intervenants qui ne l’ont jamais
pratiquée.
– Démarche globale non induite par
le constat d’un trouble de santé
mais seulement par la recherche
de pratiques d’élevage garantissant
un équilibre stable de bonne santé:
Méthode PEPSS
– Méthode de plus en plus pratiquée
par le vétérinaire dans le cadre de
ses conseils en élevage.
– Souvent pratiquée à la suite de
troubles observés dans le troupeau.
– Connotation un peu trop curative
de l’usage des bolus.
En partenariat avec Gilles GROSMOND- Docteur Vétérinaire de HIPPOLAB

——————–

Pour faire réaliser une analyse, merci de compléter le formulaire ci-dessous :